Analyse de la diversité génétique du sorgho [Sorghum bicolor (L.) Moench] et identification d’accessions prometteuses pour l’amélioration de l’adaptation à la sécheresse en Afrique de l’Ouest

Paradmin

Analyse de la diversité génétique du sorgho [Sorghum bicolor (L.) Moench] et identification d’accessions prometteuses pour l’amélioration de l’adaptation à la sécheresse en Afrique de l’Ouest

Thèse de Doctorat en Biologie, Physiologie et Pathologie Végétales
Spécialité : Biotechnologies Végétales et Microbiennes et Amélioration des Plantes présentée par :Eyanawa AKATA ATCHOZOU, soutenue le 22 mars 2018

Résumé

La sécurité alimentaire dans les zones arides et semi-arides d’Afrique de l’Ouest où le sorgho est l’un des principaux aliments de base repose sur la création des variétés tolérantes au déficit hydrique. Les ressources génétiques disponibles constituent la première source pour la détection de nouveaux gènes d’adaptation. L’Afrique de l’Ouest regorge une grande diversité génétique de sorgho mais la question relative à son utilisation pour l’amélioration de l’adaptation à la sécheresse reste peu explorée. L’objectif de cette thèse est de contribuer à la caractérisation des accessions locales de sorgho ouest africain en vue de leurs valorisations en sélection. Ceci à travers (i) une analyse de la diversité génétique d’une collection mondiale en regardant la spécificité du germoplasme du Togo par rapport à la collection globale, (ii) une caractérisation de leur réponse au déficit hydrique et (iii) une étude des aptitudes à la combinaison et l’identification de la méthode appropriée pour les groupes hétérotiques augmentant l’efficience en sélection. Ces travaux ont porté sur une collection de 706 accessions de sorgho. La collection du Togo présente une faible diversité génétique avec une variation au niveau région. La structuration et les régions génomiques ayant été sous sélection indiquent que la différentiation aurait été influencée par les conditions agro écologiques, le
type morphologique et les préférences d’utilisation des producteurs. Une large variabilité de réponse au déficit hydrique a été observée au sein du panel. Cette variation a permis de déterminer les caractères conférant la tolérance au déficit hydrique et d’identifier des accessions prometteuses pour les programmes de sélection. L’analyse des aptitudes à la combinaison a indiqué l’existence des réponses hétérotiques pour les caractères étudiés.
L’hérédité de ces traits est sous contrôle des gènes à effet dominant. La méthode des groupes hétérotiques HSGCA serait la plus appropriée dans la distinction des parents offrant une meilleure efficience en sélection. Cette étude a permis d’évaluer, à des fins de sélection, l’importance de la diversité génétique du sorgho du Togo, d’identifier des sources de tolérance à la sécheresse et oriente les sélectionneurs dans le choix des meilleurs parents à
croiser pour la production des hybrides en Afrique de l’Ouest. En outre, ces résultats offrent l’opportunité pour l’identification des nouveaux marqueurs associés à la tolérance au stress hydrique pour la sélection assistée par marqueurs moléculaires.

Mots clés : Afrique de l’Ouest, Sorgho, Déficit hydrique, Diversité génétique, Groupe hétérotique

À propos de l’auteur

admin administrator

Laisser un commentaire