Terminal drought efect on sugar partitioning and metabolism is modulated by leaf stay-green and panicle size in the stem of sweet sorghum (Sorghum bicolor L. Moench)

Byadmin

Terminal drought efect on sugar partitioning and metabolism is modulated by leaf stay-green and panicle size in the stem of sweet sorghum (Sorghum bicolor L. Moench)

Thierry Klanvi Tovignan1,2 *, Hubert Adoukonou – Sagbadja2, Cyril Diatta1 , Anne Clément – Vidal3,4, Armelle Soutiras3,4, Ndiaga Cisse1 et Delphine Luquet3,4

Abstrait

Contexte: Les avantages de la persistance des feuilles pour le maintien des flocons de céréales dans le sorgho sous la sécheresse ont été largement démontrés. Cependant, son rôle dans la stabilité d’une double production (céréales, sucre de tige) de sorgho sucré de grande taille reste à élucider. Cette étude visait à l’analyseur l’impact d’une sécheresse post-anthèse sur l’accumulation de sucre le long des entre-noeuds de tige dans le sorgho ouest-africain doux et grand avec des capacités variables de persistance des feuilles et de rendement en céréales.

Méthodes: Quatre accessions de phénologie similaire ont été étudiées en deux années consécutives dans le champ du Centre National de Recherche Agronomique (CNRA) de Bambey (Sénégal, Afrique de l’Ouest) sous deux traitements de l’eau post-anthèse (irrigués, non irrigués). La morphologie de la plante, les caractères liés au sucre de tige, la production de grains et la variation de la surface foliaire (PLA) ont été effectuées. Les teneurs en glucides (saccharose, hexoses, amidon) ont été déterminés au cours du flottage des grains dans le jus de tige entier et à trois niveaux d’entre-nœuds: bas, médian, haut.Une analyse de la variance a été réalisée pour tester le traitement de l’eau après l’anthèse, l’adhésion, les effets sur les organes, l’année et leurs interactions sur les caractères étudiés.

Résultats: Le poids sec des panicules (PDW) n’a pas été affecté par la sécheresse, mais variait fortement selon les années et les accessions. Le rapport PDW / PLA était corrélé négativement avec la variation du saccharose et des hexoses aux trois niveaux d’entre-nœuds. Cette réduction des glucides a été principalement influencée par le PDW. Plus la panicule est grande, plus la remobilisation des glucides de la tige vers la panicule pour la formation de grains est élevée. Cela a été principalement montré sur les accessions G3 et G11 qui présentaient une faible capacité de séjour vert.Cependant, G10 avec un faible rapport PDW / PLA et montrant une capacité de séjour vert plus élevée, a montré une faible réduction des sucres solubles totaux et du saccharose et une augmentation inversement plus élevée des hexoses principalement à l’entre-nœud médian.

Conclusions: Cette capacité à mieux maintenir la surface des feuilles vertes et les hexoses élevées dans la tige pendant la sécheresse post-floraison pourrait être un mécanisme d’osmorégulation pour s’adapter à la sécheresse. Par conséquent, rester vert est un trait important à considérer pour la sélection du sorgho doux et en particulier dans l’objectif de développer des variétés à double usage dans des environnements sujets à la sécheresse.

Motsclés : sorgho sucré, répartition des glucides, entre-noeuds, sécheresse post-anthèse

About the author

admin administrator